Best CSGO Gambling Sites - eSports - Giveaways - Affiliate codes

L'escroquerie a été très fréquente, en particulier dans le jeu CS:GO, ce qui a obligé Valve à prendre des mesures de sécurité supérieures afin de protéger les peaux de ses utilisateurs. Depuis lors, Valve a introduit de nouvelles fonctionnalités telles que la limite de transaction de 7 jours, l'authentification mobile Steam et, bien sûr, la plus récente, le séquestre.

Je vais vous présenter les méthodes d'escroquerie les plus courantes et les plus courantes dans CS:GO :

1. Escroquerie de base par lien viral.

En gros, il essaiera de vous ajouter et si vous l'acceptez, il dira quelque chose comme "Salut mon pote ! Je veux faire du commerce avec toi, y a-t-il des objets qui t'intéressent ici ? Si vous cliquez sur l'URL, un virus sera téléchargé et si vous l'ouvrez, des objets seront arrachés.

2. L'arnaque des tournois

"[Escroc] : Hé ! Nous allons jouer un tournoi et avons besoin de quelqu'un qui pourrait rejoindre notre équipe en tant que doublure, car nous avons perdu notre 5ème joueur. Pouvez-vous m'aider ?"
Plus récemment, plusieurs faux sites Web de tournois CS:GO ont été utilisés pour tenter d'hameçonner quelqu'un. Quelqu'un (généralement pas un robot automatisé, mais une personne réelle) vous ajoutera et vous dira qu'il a besoin d'un 5e joueur pour participer à un tournoi qui est sur le point de commencer parce qu'un de ses joueurs a abandonné. Ils vous diront ensuite que ce n'est pas sur CEVO ou FaceIt ou ESEA, mais sur un client plus petit (par exemple "World Cyber Arena") et ils vous diront d'aller sur un site web où vous devrez vous inscrire. Soit au moment où vous arrivez sur ce site, soit lorsque vous cliquez sur "s'enregistrer", il téléchargera un virus ou vous demandera d'entrer les détails de votre compte Steam (les deux peuvent arriver).

3. Sites d'hameçonnage à la vapeur.

En fait, Valve exploite les sites Web suivants pour Steam. Si une page de connexion vous est proposée, la première partie de l'URL dans le navigateur sera toujours l'un des domaines suivants :

https://steamcommunity.com
https://steampowered.com
https://store.steampowered.com
https://support.steampowered.com

SOYEZ PRUDENT ! Parce que certaines personnes ont des domaines comme "https://steamcomunity.com" Et peut-être qu'il semble légitime si vous le regardez rapidement, mais si vous continuez, vous remarquerez qu'il manque un "m".

4. Keyloggers

Un autre moyen courant pour les pirates de compte (dans ce cas, les pirates informatiques) d'accéder à votre compte est de créer des enregistreurs de frappe. Essayez-le :

1-. Allez sur YouTube
2-. Recherchez "Free Counter-Strike : Global Offensive Items/Free Team Fortress 2 Items/Free Steam Duplication Hack".
3-. DES KEYLOGGERS PARTOUT !

Il n'y a pas de véritable moyen de s'en protéger, à part ne pas être un idiot. N'essayez pas de dupliquer des articles, car cela ne fonctionnera pas. N'essayez pas d'obtenir des objets gratuits, car cela ne fonctionnera pas. Il faut être stupide pour croire à ces conneries ! xD

5. Escroquerie à la troisième personne

Un inconnu vous ajoute. Il vous fait une offre (des clés de CS:GO/TF2 pour un objet de prix élevé par exemple) via le chat de vapeur, généralement un surpaiement. Il dit ensuite qu'il ne sait pas s'il peut vous faire confiance, alors il vous demande si vous avez un ami de confiance. Il vous demande alors de lui donner le nom de cet ami et de lui fournir le lien vers son profil steam. Il ajoute ensuite votre ami et lui pose des questions inutiles sur la confiance (et invite votre ami à un salon de discussion avec un autre compte).

Ensuite, il vous demandera si vous pouvez échanger votre objet coûteux avec votre ami pour vérifier qu'il s'agit bien de votre ami (vous avez confiance en votre ami, cela ne devrait donc pas poser de problème). Une fois que vous aurez donné l'objet à votre ami, le deuxième compte de l'escroc entrera en jeu. Maintenant que votre ami a probablement accepté l'invitation au salon de discussion, il modifiera le nom de son deuxième compte pour le rendre similaire au vôtre, en ajoutant généralement un . (point) à la fin de votre nom afin qu'il n'y ait pas de YOURNAME (2) lors des échanges.

Ensuite, il enverra une invitation à échanger à votre ami et ce dernier vous rendra probablement l'objet (le deuxième compte de l'escroc avec un nom similaire au vôtre).

6. Usurpation d'identité d'un employé de la valve

Ce n'est pas si courant (du moins, pas pour moi) mais ça existe toujours. Dans cette méthode, les gens essaieront d'escroquer des articles en vous disant qu'ils sont un employé et que vous avez été signalé pour duping/scamming/... et qu'ils veulent "scanner" vos articles. Les employés de Valve et les modérateurs de la communauté Steam ne vous demanderont JAMAIS, ni ne vous menaceront, de leur demander vos identifiants de compte Steam, votre clé CD ou vos informations de carte de crédit. Ils ne menaceront jamais non plus de punir les utilisateurs qui refusent de faire des échanges ou de cliquer sur des liens.

Les conversations en ligne se dérouleront comme suit :

Bonjour monsieur. Je suis un employé de Valve et vous avez été signalé pour avoir dupliqué des éléments

Afin de s'assurer que vous n'avez rien fait de mal, je vais avoir besoin que vous me donniez "l'article ici" avec l'ID original de "01101000 01101001". Dans notre base de données, il y a 2 articles avec cet ID original.

7. Escroqueries financières

Un autre cas courant. Les gens vous ajoutent et vous demandent si vous voulez faire un échange, puis ils vous envoient une offre ou une demande d'échange et vous demandent votre objet (rare). Ensuite, une fois que vous aurez ajouté votre objet, ils accepteront probablement et indiqueront dans le chat qu'ils vous verseront l'argent une fois que vous aurez accepté l'échange et qu'ils auront reçu l'objet. Ne faites cela que s'il s'agit d'un acheteur/vendeur de confiance.

8. Commutation rapide

J'ai déjà vu cette méthode plusieurs fois, ça m'est déjà arrivé 5 fois. La victime pense recevoir un objet, mais en reçoit un autre à la place. Lors d'un échange, l'escroc met en avant l'objet désiré. Sans que la victime s'en aperçoive, il l'échangera rapidement contre un autre objet de moindre valeur mais similaire. Une tentative courante consiste à échanger un chapeau inhabituel coûteux contre une version inhabituelle beaucoup moins chère de ce même chapeau ; l'objet aura la même apparence dans la fenêtre d'échange mais aura un effet différent. L'objet peut également être renommé afin que la fenêtre de discussion de l'échange, qui se met à jour lorsque des objets sont retirés ou ajoutés, semble moins suspecte. Après l'échange, la victime se retrouve avec l'objet échangé. Cette escroquerie consiste souvent à détourner l'attention : le fraudeur pose une question dans le chat Steam pour que la victime change de fenêtre, puis il échange l'objet pendant que la victime tape. Il peut également demander à la victime d'ajouter un autre objet ou d'en retirer un, ou encore d'ajouter et de retirer plusieurs objets eux-mêmes afin que le journal de chat visible ne montre pas qu'il a échangé l'objet. Avec les mises à jour du système d'échange Steam, ce phénomène est devenu plus facile à remarquer. Tout changement d'objet est indiqué dans le journal de bord de l'échange et tout changement après que vous vous soyez préparé à l'échange vous empêchera d'accepter l'échange. Prenez toujours votre temps pour les échanges et vérifiez tous les objets après avoir cliqué sur "prêt".

9. Débits compensatoires

-Scammer ajoute Trader sur Steam
-Le fraudeur demande l'objet, dit qu'il va payer avec PayPal.
-Le fraudeur paie via Paypal, le négociant le voit et sait qu'il a l'argent.
-Le négociant négocie avec l'escroc, ajoute l'objet, accepte la transaction.
-Le fraudeur débite l'argent et bloque/supprime l'opérateur.
-Le commerçant se retrouve sans argent et avec un objet en moins.

10. Factures

Une facture est une méthode permettant à un vendeur de demander le paiement d'un acheteur, et il existe des escroqueries conçues pour tirer parti de la familiarité ou de la méconnaissance de ce processus par les gens. Ce qui suit concerne Paypal, un service populaire qui permet d'envoyer des factures.

Avec une facture Paypal, les vendeurs sont en mesure de personnaliser le contenu de la facture qu'ils prévoient d'envoyer à un acheteur. Ils peuvent énumérer les articles qu'ils vendent, la quantité, le prix unitaire et le montant, le tout aboutissant à un montant total pour la facture. En outre, les sections "Conditions générales" et "Note au destinataire" permettent d'ajouter des détails supplémentaires sur la transaction. Comme les vendeurs sont libres d'écrire ce qu'ils veulent dans ces deux sections, les entreprises qui utilisent Paypal Invoice écriront les conditions des transactions afin que les clients les comprennent avant d'acheter des marchandises chez eux. Les escrocs profitent de ces deux sections en écrivant de manière à tromper les acheteurs en leur faisant croire que la facture est un moyen de paiement.

Dans les "Termes et conditions", ils peuvent écrire des variations et des combinaisons de la déclaration suivante : "Il s'agit d'un cadeau Paypal. Les cadeaux ne sont pas remboursables. Il peut prendre jusqu'à 24 heures pour être traité et apparaître dans votre solde Paypal. Paypal vous couvre." Tout ceci est écrit par l'escroc pour tromper le lecteur et lui faire croire que la facture est en fait un système de paiement "Cadeau Paypal" avec les conditions générales de Paypal. La section "Note au destinataire" peut comporter un libellé similaire qui suggère que Paypal est plus impliqué dans la transaction que le service ne le prévoit réellement. Avec ces éléments en place, les escrocs enverront des factures à des victimes potentielles.

Dans une version de l'escroquerie, l'escroc, qui est l'acheteur, envoie une facture au vendeur. Le libellé des deux sections de la facture laisse penser que le vendeur doit payer l'escroc. La solution consiste à ignorer la facture.

Une autre escroquerie consiste à ce que le fraudeur, qui est l'acheteur, propose de payer d'abord le vendeur.
1. L'escroc propose de payer l'article avant l'échange.
Le vendeur serait ainsi rassuré de ne pas avoir à se soucier d'être payé.
2. L'escroc envoie une facture déguisée en un faux relevé de compte Paypal.
N'oubliez pas que c'est le vendeur qui devrait envoyer une facture à l'acheteur, mais l'escroc fait en sorte qu'après avoir envoyé la facture au vendeur, il la marque comme payée. Le fait de la marquer comme payée ne signifie pas qu'une transaction a eu lieu, mais le vendeur aura l'impression qu'elle a été effectuée.
3. Le vendeur pense qu'il a été payé.
En lisant les "Termes et conditions" et la "Note au destinataire", le vendeur croira qu'il a été payé par le biais d'un processus de cadeau Paypal. De plus, comme les conditions stipulent que le cadeau n'est pas remboursable ou ne peut pas faire l'objet d'une rétrofacturation, il sera induit en erreur et pensera qu'il ne sera pas victime d'une arnaque à la rétrofacturation (même s'il est sur le point d'être victime d'une autre arnaque).
4. Le vendeur échange ensuite l'article avec l'escroc.
What the seller failed to notice is that his Paypal balance has not changed, so he has not actually been paid. Even if the seller did notice, because the misleading “Terms and conditions” created by the scammer states that Paypal Gift payments may take up to 24 hours to process, he may think that it will take a while before his Paypal balance is updated.
5. Result is that the scammer has received an item from the seller and the seller did not receive payment.

11. Middleman Injection

After a trade that takes place partially outside Steam has been agreed to, a middleman needs to be chosen. The scammer will suggest a trusted middleman that checks out correctly on SteamRep. However, once the victim agrees to the middleman a fake account pretending to be that middleman adds the victim. Once the unaware victim completes their side of the transaction, believing that they are using a trusted middleman, both the scammer and accomplice will delete and block them while keeping the stolen goods. Make sure you personally add the middleman yourself, and independently verify the identity of the person who added you using the instructions above (look up both accounts on SteamRep and compare). If you’re not listed in the friends list of the actual trusted middleman, you’re dealing with a scammer. You need to check the MM out yourself – that means you click on the MM’s profile and copy/paste their profile URL into SteamRep and verify that it’s the person they say they are.

12. SSFN scam

Another way hackers want to scam you is by asking you to upload your SSFN file to their fake steamcommunity site. You’ll (once again) get added by a random bot and he’ll ask you the following (or something like it):

[Scammer] : Hi. My friend want to trade with you.

http://Steam phishing domain/id/Example/

Add him.

 

Once you upload the file (which you should not do), the hacker will be able to log into your account (which you have entered in the login option) and also put the SSFN file in his folder and not get the Steam Guard protection.

13. ESEA Crack

Sometimes, when you’re playing competitive Counter-Strike: Global Offensive, you meet a nice dude who you’d like to play with again. What you don’t know is that sometimes that dude has bad intentions. This rarely happens, but if it ever happens this is how it will most likely go:

The guy who added you will do everything to be nice to you: offer you some items for free, play matches with you, etc…

After a while, he’ll ask if you have ever played on ESEA or if you know about it. You probably have heard about it, but since you’re playing competitive, you don’t have a subscription for it. The scammer knows this and will use it against you.

He will ask you if you want it for free. Meanwhile, behind the scenes, the file he wants to send you is a Steam stealer.

14. Your friend is looking for you

An older account will be hijacked, and send you a friend request. If you accept, after several days, they message you with something similar to the following:

“Hello Mate your old friend ask you to add him, he got eror when he trying to add you and he ask me to ask you to add him :3 {LINK REDACTED FOR SAFETY} just copy link to your browser and press the button “Add on Steam” he is waiting for you and spamming to me”

Some may notice the link leads to a misspelling of steamcommunity.com right away, but somebody reading faster might not. It leads to a mock up page, and if you click Add Friend, as they request, it downloads a file called “Steamguard.exe”. This file is not legit, and Virustotal reports it as a trojan.

15. Team speak scam

Recently, there’s been an influx of Team speak related scams going around. The principle is simple:

Somebody adds you on Steam after playing a game of CS:GO (most common) or TF2. They’ll act nice, sometimes even play a couple of competitive games with you. After a while, he’ll ask if you want to chat via TeamSpeak. Since he’s been nice to you for a couple of days, you’ll be reluctant, but still agree. When joining the IP he gave you you’ll receive a message saying that your TeamSpeak is outdated, your sound drivers are outdated, …

16. Steam Wallet code scam

The scammer will basically tell you that he got a “x” Dollars/Euros Steam Wallet code and he wants to trade it for your rare item. It’s quite stupid because why would he trade when he can buy your item entering the code in his steam account.

With the introduction of Steam mobile authentication, most of these scamming methods don’t work. You have to confirm everything you do from the Steam mobile app if you have authenticator enabled. Valve has indeed done a good job in protecting the skins of people, and they had to do it as people do spend loads of money in order to purchase the skins.